Performances

En 2019

9 novembre: Ciné-concert « La passion de Jeanne d’Arc » de Carl Theodor Dreyer 1928 @Le Fabuleux Destin, Aubusson

5 octobre: Improvisation Queer Harmonie, pour les 7 ans du Fabuleux Destin, Aubusson

30 août: Performance sonore au Festival Ladiyfest à Strasbourg: https://ladiyfeststrasbourg.wordpress.com

3 et 4 juilletPièce théâtrale punk-surréaliste « l’Ode triomphale » de Fernando Pessoa avec: Rosi Andrade (danse/voix) et Marie Lopez (voix) et la machine à l’ECART à Boussac: https://www.espace-ecart.fr/,

https://www.facebook.com/lodetriomphale/

27 juilletEsther 21: une histoire d’amour, fragment « Rwanda » à l’ECART à Boussac: https://www.espace-ecart.fr/

30 mars: Ciné concert « Vampyr » 1932 de Carl Theodor Dreyer, Aubusson: http://lefabuleuxdestin.e-monsite.com/pages/au-programme-cette-semaine.html

Du 25 février au 3 mars: En résidence « L’ode triomphale » de F.Pessoa avec Rosi Andrade (danse/voix) et Marie Lopez (voix) et la machine à l’ECART à Boussac: https://www.espace-ecart.fr/

24 février: Représentation de « BCAG Hamlet 2040″ à Bourganeuf (salle confluence) avec Laurent Beaufils (texte/voix), Chantal Lécluse (danse), Charlotte Lesueur (danse), Simon H. Fell (Musique, contre-basse) http://seyam.over-blog.com/2019/01/laurent-beaufils-seyam-criaeau.org/creation-de-bcag-hamlet-2040/news.html

23 février: Représentation de « BCAG Hamlet 2040″ à l’ECART à Boussac: https://www.espace-ecart.fr/

8-9-10 Février: « Toboggans poétiques » invitée par le Théâtre d’or à Aubusson, Chambon sur Vouèze et Boussac: http://tobogganspoetiques.wixsite.com/tobogganspoetiques

5-6 janvier: En résidence « BCAG Hamlet 2040″ avec Laurent Beaufils (texte/voix), Chantal Lécluse (danse), Charlotte Lesueur (danse), Simon H. Fell (Musique, contre-basse) à Bourganeuf (salle confluence)

Note d’intention

Dans son livre « Physiques sonores » Z. Karkowski met en évidence sa conception du monde musical par son approche bruitiste et expérimentale. Il place l’artiste dans une position subjective dans laquelle son art doit se transmette de manière sincère. Il propose donc par son travail, une œuvre puissante et singulière permettant une manière de vivre dans un monde conditionné, où le danger est constant. Pour Karkowski, les gens doivent être toujours prêt à accueillir l’impossible ou le chaos. Cela se traduit dans sa musique, par un désir de donner à l’humain une possibilité de prendre conscience des effets de résonance du son physique sur le corps. Pour lui, « (…) au cœur de nos existences physiques nous sommes composés de son et toutes manifestations de formes dans l’univers ne sont rien d’autres que des sons qui ont pris une forme visible. (…) nos corps et tout ce qui nous entoure, notre univers entier, sont des systèmes de particules atomiques en vibration. Il n’y a rien d’autre que le son tout ce qui existe n’est que vibration ». Il exprime aussi le fait que le monde est illusion ou fictif car il est créé par l’imagination collective et ses valeurs sont toutes autant imaginaires. Karkowski construit alors une éthique en stipulant que pour chaque être humain « L’imagination est le point de départ de la totalité du monde », chacun à ses propres valeurs, sa propre imagination, un pouvoir de création personnel sans que cela puisse être imposé par les valeurs sociétales. Pour lui, être prêt, c’est oser prendre le risque de découvrir quelque chose de nouveau, d’appréhender ses peurs, de faire des expériences inédites, nous devons « aller jusqu’au bord des choses ».

Par la suite, mes recherches ce sont raccordées à la psychanalyse lacanienne. En effet, je me suis appuyée sur deux phrases de Jacques Lacan dans son séminaire XXIII, étudié en Cartel, sur l’oeuvre de James Joyce « Finnegans Wake ». La première phrase est la suivante: « lisez des pages de Finnegans Wake, sans chercher à comprendre. Ça se lit. Si ça se lit (…) c’est parce qu’on sent présente la jouissance de celui qui a écrit ça ». La deuxième phrase concerne les pulsions: « « (…) Les pulsions, c’est l’écho dans le corps du fait qu’il y a un dire. (…) Ce dire, pour qu’il résonne, (…), il faut que le corps y soit sensible ». Le son ferait événement de corps quand il touche au plus intime de la pulsion. Il prend au corps celui qui l’écoute, il se retrouve seul face à ce son qui le marque et il renoue avec lui- même : La manière de vivre la percussion du son dans le corps permettrait-il d’exprimer quelque chose de sa propre jouissance, une jouissance qui ne se résorbe pas mais qui pourrait se dire par l’immersion sonore. Le son fait vibrer le corps parlant. Le son « du réel » est de l’ordre de l’impossible à entendre sauf s’il a fait trace ou empreinte pour le parlêtre. S’il résonne, c’est qu’il existe une mémoire du son, une trace mnésique de celui-ci, une réminiscence donnant alors corps. Et ainsi devient-il audible ! Dans l’après coup de l’écoute, un écho pourrait se dire par la rencontre avec l’artiste.

En pratique, ma démarche d’expérimentation et de recherche sonore, pose les fondements de la trajectoire que je suis pour pouvoir façonner, à partir d’un vide imaginaire, des fragments de matière sonore. Ceux-ci s’attirent et s’entremêlent pour constituer les bords de ce vide afin que « la chose sonore» puisse prendre forme singulière. Par ce travail, j’explore la physicalité du son qui forge le dess(e)in d’une (re)construction à la fois statique et en mouvement d’un monde imaginé par des valeurs et désirs propres. Par l’expérimentation du pur son et l’immersion, les barrières tombent et le réel du monde se dévoile enfin ! Le son physique s’appréhende comme corps, un corps sonore navigant à sa guise dans l’espace et le temps. Pour l’auditeur et moi-même, cette expérience esthétique auditive, corporelle et imaginaire, deviendrait alors la possibilité de ressentir, dans tout notre être affecté par les sons, notre pleine existence, notre pleine présence au monde. De cette rencontre contingente, pourra se partager un moment avec le public car l’enjeu ici est d’inviter celui-ci à l’écoute d’un genre spécifique : le/laNoise. Celui/celle-ci invite à prendre en compte le corps de l’auditeur et aussi celui du performeur comme moyen et lieu de l’expérience esthétique. Une expérience « à corps ouvert » dans lequel résonne chaque empreinte enfouie mais jaillissant dans l’instant de l’écoute. Le son faisant vibrer le corps. Dans ce sens, le pur son physique a pour effet de réaliser un retour vers le plus intime de soi, un retour vers la vie.

BIO-CV

Photo l'émergence

Nadia Lena is a queer french sonic creator and performer. Experimentation and research have been the goal of her artistic work. The improvised immersion noise, harshnoise colored by an unconventional metal, are the founding elements of his live universe. She sometimes uses image to complete her experimental noise works through ciné-concerts with expressionist silent films. She shapes, from an imaginary void, fragments of sound material that intermingle to form the edges of this void so that « the musical thing » can take shape. Nadia explores the physicality of the sound that forges the design in a construction that is both static and moving a world imagined by its own values. Through the experimentation of “pure sound” and immersion, the barriers fall and the reality of the world is finally revealed! The physical sound is understood as a body, a sound body sailing as it pleases in space and time. For the listener and for herself, this auditory aesthetic experience becomes the possibility of feeling, in all their being affected by sounds, their full existence, their full presence in the world. She also collaborates with various artists, musicians, visual artists and poet for experimentation with other arts. She lives in Creuse, a French department where the abundant nature becomes for Nadia Lena a source of inspiration. From Real to Creation ….. she is also a Lacanian psychoanalytic psychoanalytic psychologist, which allows her to work on the link between psychoanalysis, gender and sound physics a cyclical and mutual movement that must always be deepened.

Nadia Lena est une créatrice et performeuse sonore queer française. L’expérimentation et la recherche sont le but de son travail artistique. L’immersion en improvisation noise, harshnoise teinté d’un métal non conventionnel, sont les éléments fondateurs de son univers live. Elle utilise parfois l’image pour compléter son travail expérimental à travers des ciné-concerts avec des films muets expressionnistes. Elle forme, à partir d’un vide imaginaire, des fragments de matériaux sonores qui s’entremêlent pour former les bords de ce vide afin que «la chose musicale» puisse prendre forme. Nadia explore la physicalité du son qui forge le dess(e)in à la fois statique et en mouvement d’un monde imaginé par ses propres valeurs. A travers l’expérimentation et l’immersion, le son physique est compris comme un corps, un corps sonore naviguant à sa guise dans l’espace et le temps. Pour l’auditeur et pour elle-même, cette expérience esthétique auditive devient la possibilité de ressentir, dans tout leur être affecté par les sons, leur pleine existence, leur pleine présence dans le monde. Nadia collabore également avec divers artistes, musiciens, artistes visuels et poètes pour l’expérimentation avec d’autres arts. Elle vit en Creuse, un département français où la nature abondante devient pour Nadia Lena une source d’inspiration. Du Réel à la Création…..elle est aussi psychologue clinicienne d’orientation psychanalytique lacanienne, ce qui lui permet de travailler sur le lien entre psychanalyse, le genre et le son un mouvement cyclique et mutuel qui doit être toujours approfondi.

Some dates :

  • 2014 : Action painting and poetry with Arnaud Gosslin (Aubusson)
  • 2015 : Action painting with the painter artist Claire Baillet (Aubusson)
  • 2015-2018 : Ciné-concerts with german, danish expressionist silent films (Aubusson, Clermont-Ferrand)
  • 2016 : « Festival Pop sur la ville » (Limoges)
  • 2016 : Performance sound poetry and electronic (Aubusson)
  • 2017 : Duo « A contre coups pour quatre mains » with Frantz Avril pianist (Aubusson)
  • 2017 : Duo with Lionel Marchetti festival « Le Bruit de la musique » (Creuse)
  • 2017-2018: Research work in psychoanalysis on the link between experimental music and the last teaching of Jacques Lacan.
  • 2018 (may) : Duo « le chant d’un papillon » with Alain Bruhl saxophonist (Limoges)
  • 2018 (june) : Trio « un coup d’épée dans l’eau » with Arnaud Gosselin and Frantz Avril (Aubusson)
  • 2018 (july): Duo-performance « Finnegans wake » de James Joyce ou l’écriture d’un corps parlant » with Arnaud Gosselin (Aubusson)
  • 2018-2019 Working on the “Esther 21” research project, a contemporary opera of Julie Colaiacovo with several artists at Espace ECART (Creuse): https://www.espace-ecart.fr/
  • 2019 Quintet BACAGE: performance BCAG Hamlet 2040, with 5 artists: Simon Fell (contrebass), Laurent beaufils (voice/text) , Chantal Lécluse (danser), Charlotte Lesueur (danser) Nadia Lena (noise): https://www.youtube.com/watch?v=oEe2QgfzBv8, Creuse
  • 2019 Residence  »L’ode triomphale » of Fernando Pessoa in collaboration with le Théâtre d’or : Marie Lopez (Voice), Rosi Andrade (danser/performer), Nadia Lena (Electric guitar/noise), Creuse. Concert in august 2019 at Espace-ECART: https://www.espace-ecart.fr/
  • 2019: Sounds creations on fragments Esther 21: « Rwanda » for the Festival « Ubumuntu »  Rwanda in july 2019: http://criaeau.org/
  • 2019: 3-4 july: Theater-performance « l’Ode triomphale » of Fernando Pessoa Boussac, Creuse, France https://www.facebook.com/lodetriomphale/
  • 2019: August 30th: Solo Sound Performance at Ladiyfest, Strasbourg, France
  • 2019: November 9th: Ciné-concert « La passion de Jeanne d’Arc » Carl Theodor Dreyer 1928, Aubusson
  • 2020 August 15th: Performance Variation VII of John Cage at festival Le Bruit De La Musique #8, France

Works and albums :

Markers places :

Le Fabuleux Destin, Aubusson, France
Le café des Augustes, Clermont- Ferrand, France

Le Caméléon, Toulouse, France

L’irrésistible Fraternité, Limoges
Théâtre expression 7, Limoges, France
Festival Le Bruit de la Musique, Saint Sylvain sous Toulx, France

Ladiyfest festival, Strasbourg

Espace ECART, Boussac (Creuse)

Contact: nadialena6@gmail.com

Facebook

Youtube

Twitter

Bandcamp

Souncloud

En 2018

25 mars Contribution pour compilation Fair_Play #2:

https://fairplaynetwork.bandcamp.com/track/nadia-lena-blue-le-vrombissement-des-pierres-jaum-tres 

5 mai Duo « le chant d’un papillon » à l’Irrésistible Fraternité (Limoges)

IMG_0043

@Le Fabuleux Destin, Aubusson:

12 mai ciné concert « Le cabinet du Dr Caligari« de Robert Wiene 1920 (Aubusson)

16 juin Trio « Un coup d’épée dans l’O » une transformation intérieur gestuelle, poétique et sonore avec Frantz Avril-performance gestuelle et mise en scène, Arnaud Gosselin poésie, Nadia Lena architecture sonore (Aubusson)

13 juillet Duo avec Arnaud Gosselin « Finnegans wake » de James Joyce ou l’écriture d’un corps parlant 

Texte lu et sculpture sonore. Par Nadia Lena et Arnaud Gosselin.

« Lisez des pages de Finnegans Wake sans chercher à comprendre. Ça se lit. Si ça se lit, (…) c’est parce qu’on sent présente la jouissance de celui qui a écrit ça. » Jacques Lacan.Aussi, pour John CageFinnegans Wake doit rester du côté de la poésie et du chaos. Accordés à cette dimension, le duo Arnaud Gosselin (à la lecture) et Nadia Lena (à la musique) réalisent une performance artistique  à partir de cette œuvre mythique de James Joyce.  Irradié d’une sculpture sonore qui l’accompagne, le traverse comme un double, le texte exprimé déploie son corps singulier, irréductible, à seule fin de se faire entendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2016

Samedi 9 janvier: Ciné-concert « Le Cabinet du Dr Caligari » au « Café des Augustes » Clermont-Ferrand (France)

http://www.cafelesau:gustes.fr/Resources/finaljanvfev2016.pdf

Photo Prog Augustes

Vendredi 5 février: Concert-projection documentaire expérimental: « Berlin, symphonie d’une grande ville, au « Fabuleux Destin » Aubusson (France)

PIC_0282

Dimanche 21 février: émission « The blue mental session » sur EMERGENCE FM (Limoges) 17h-18h. http://emergencefm.com/

Dimanche 20 mars: émission « The blue mental session » sur EMERGENCE FM (Limoges) 17h-18h. http://emergencefm.com/

Vendredi 25 mars:  Sortie du nouvel Ep « La métamorphose d’Echo » sur Din is noise label records: https://www.beatport.com/Dinisnoiserecords

Dimanche 17 Avril: émission « The blue mental session » sur EMERGENCE FM (Limoges) 17h-18h. http://emergencefm.com/

Jeudi 21 avril: DJ set live+interview émission Florian de 5 à 7 sur EMERGENCE FM http://emergencefm.com/

Dimanche 15 mai: émission « The blue mental session » sur EMERGENCE FM (Limoges) 17h-18h. http://emergencefm.com/

Dimanche 19 juin: émission « The blue mental session » sur EMERGENCE FM (Limoges) 17h-18h. http://emergencefm.com/

Samedi 18 juin: ciné-concert « Le Golem » de Paul Wegener et Carl Boese, 1920 au « Fabuleux Destin » (Aubusson, France)

Capture d’écran 2016-03-28 à 08.12.15

Mardi 21 juin : DJ set/Live Fêtes de la musique à la galerie le « Huit-Sept » (Limoges)

Dimanche 17 juillet: émission « The blue mental session » sur EMERGENCE FM (Limoges) 17h-18h. http://emergencefm.com/

Vendredi 9 septembre Concert électro expérimental/poésie sonore à le « Caméléon » Toulouse (31) Capture d’écran 2016-06-30 à 07.27.41

Lundi 19 septembre: Interview dans l’émission « la MAnet » de Jérémy Galliot sur Beaub FM 89 (Limoges), on a parlé du projet « Métamorphose »: http://www.beaubfm.org/la-grille/la-manet/article/manet-79-septmbre-2016

Samedi 24 septembre: Performance solo poético-sonore « Mét-Amor-Phose » présentation Ep « La métamorphose d’Echo« au « Fabuleux Destin » (Aubusson)

Capture d’écran 2016-07-06 à 07.31.14

Cliquer pour accéder à juillet-septembre-2016.pdf

12472797_2002595879964784_1771675648296983250_n

Jeudi 24 novembre: Live performance « Festival pop sur la ville » au Théâtre Expression 7 Max Eyrolle à Limoges http://www.melting-pop.org/?NADIA-LENA-BLUE-COLIN-FAIVRE

flyer-vf-24nov2016

Samedi 26 novembre: Performance musique expérimentale et poésie sonore « De l’autre côté du miroir » au « Fabuleux Destin » (Aubusson) à partir de 20h (un hommage au mouvement DADA né il y 100 ans).

photo-concert-dada